Une grande fête avec tous les étudiants déplacés de Kirkouk !

Une grande fête avec tous les étudiants déplacés de Kirkouk !

by Fraternité en Irak Actualité Enfance et Education Etudiants Kirkouk Kirkouk Vie de l'association

RENCONTRE – Pour la première fois, tous les étudiants déplacés accueillis par le diocèse de Kirkouk se sont retrouvés ensemble pour une grande fête. Les membres de Fraternité en Irak ont eu la joie d’y participer.

Le diocèse de Kirkouk accueille près de 400 étudiants déplacés. Ce sont majoritairement des chrétiens mais aussi des Yézidis, des musulmans ou des Mandéens. Ils viennent de Mossoul, de la plaine de Ninive ou de la région d’Anbar : des zones aujourd’hui aux mains de l’Etat islamique. Ils ont été accueillis par l’université de Kirkouk pour finir leurs études et le diocèse se charge généreusement de les loger, de les nourrir et de leur fournir tout ce qui est nécessaire pour réussir leurs examens.

Une photo de classe inédite !

Nombre d’entre eux ont accumulés du retard depuis leur fuite. Pour le compenser, ils travaillent dur entre les cours. Mais par moment, il faut aussi savoir se détendre ! Mgr Mirkis, l’archevêque du diocèse qui les accueille, a ainsi souhaité les réunir tous pour les encourager, leur permettre de mieux se connaître et remercier avec eux tous ceux qui les aident au quotidien. À la fin du mois de février, c’est donc en fin d’après-midi que des bus arrivent, déversant petit à petit les étudiants tirés à quatre épingles devant la cathédrale de Kirkouk. Moment de rencontre et joie de retrouvailles en présence de Monseigneur Mirkis, mais également des prêtres du diocèse et de membres du gouvernorat de Kirkouk qui ont facilité la location de maisons pour les étudiants.

Préparation de la photo historique ! Il faut bien un micro pour coordonner la prise ! © Fraternité en Irak

 

La photo de la promotion 2015/2016 des étudiants déplacés accueillis par le diocèse de Kirkouk. Le futur de l’Irak est là ! © Fraternité en Irak

Après cette « photo de classe » inédite, direction la salle des fêtes du diocèse. « Au début de l’année universitaire, vous étiez 150. Vous êtes maintenant 400, rappelle au micro Monseigneur Yousif Thomas. Nous sommes heureux de vous accueillir à Kirkouk. Aujourd’hui, je voudrais que vous ayez une belle pensée pour tous ceux qui sont à votre service et ceux qui aident les réfugiés. Dieu seul sait combien ils sont en réalité. » « Vous êtes ici comme des membres de notre famille, ajoute Monsieur Safa, président de la Ligue Chaldéenne. J’espère que vous irez au bout de vos études. »

Des poèmes et des danses

Durant la cérémonie, il est beaucoup question de ce « mini-Irak », multiconfessionnel mais unifié qui se vit ici, parmi les étudiants accueillis par le diocèse. C’est ce que rappelle une étudiante musulmane venue de la région d’Anbar, théâtre de violents combats entre l’Etat islamique et l’armée irakienne. « Ici, il n’y a pas de différence de traitement entre chrétiens, musulmans ou Yézidis. On m’a même nommée responsable de l’un des foyers de filles ! »

Deux jeunes femmes ont préparé des textes qu’elles déclament : « Chaque jour est jour de deuil et c’est normal dans ma patrie. Chaque jour est souffrance et mensonge. Ma patrie ne connaît pas la paix. C’est déchirant, une patrie qui se détruit, une patrie qui n’a qu’ennemis. Qu’allons-nous laisser devant l’histoire ? », récite ainsi une jeune mandéenne.

Photo de groupe des étudiantes pendant la fête – © Fraternité en Irak

« Ma patrie, je vous donne tout mon temps et tous mes rêves. Les cieux bleus et les saisons qui se succèdent. Irak, ô ma patrie, vous présentez toutes les beautés, le silence. J’ai dit ces mots pour vous, Irak, que les ennemis ont enchaîné… », déclame une autre étudiante.

Après ces poèmes graves vient le temps de la fête et des danses ! Vinz le Mariachi et Fratoun du groupe Les Guetteurs – présent dans l’équipe de Fraternité en Irak et pendant la cérémonie – lancent les festivités en chanson. Et c’est ensuite une bonne partie de la nuit que s’enchaîneront les danses traditionnelles ou plus contemporaines et les discussions auxquelles les Français participent de bon cœur !

Fratoun des Guetteurs et Vinz le Mariachi lancent les festivités © Fraternité en Irak

thumb_DSC_0486_1024

La salle de fête © Fraternité en Irak

Selfie étudiant – © Fraternité en Irak