TRANSPARENCE – Fraternité en Irak publie ses comptes détaillés pour 2014

Les comptes en détails

 

Questions/réponses avec Aloïs d’Aunay, trésorier de l’association. 

Pourquoi publier les dépenses détaillées de Fraternité en Irak ?

Le bureau de Fraternité en Irak a décidé de publier de la manière la plus détaillée possible les comptes de l’association. En effet, les projets que nous menons sont réalisés avec l’argent de nos donateurs, il est normal qu’ils sachent précisément comment les fonds collectés sont utilisés. Cette transparence financière est importante à double titre. C’est un devoir à votre égard mais cela a aussi une utilité interne à l’association : faire réaliser à chaque membre la responsabilité qu’il a dans l’utilisation de chaque euro.

Pourquoi publiez-vous vos comptes 2014 en décembre 2015 ?

Jusqu’à l’année 2014 Fraternité en Irak n’avait jamais collecté plus de 153 000 euros. En 2014, nous avons dépassé ce seuil avec plus de 600 000 euros récoltés. Cela imposait à l’association de faire certifier ses comptes. Les gros projets menés durant le premier semestre nous ont fait un peu repousser le début de notre travail avec notre commissaire aux comptes. Comme Fraternité en Irak est composé exclusivement de bénévoles, il n’est pas toujours évident de mener toutes ces tâches de front. Pour les comptes 2015, nous avons prévu de commencer à travailler plus tôt.

Fraternité en Irak a des frais de gestion de 1.52% pour un montant débiteur annuel de plus de 600 000 euros. Comment faites-vous concrètement ?

Tout d’abord les membres de Fraternité en Irak donnent de leur temps et de leur savoirs faire pour mettre en mouvement l’association. Nous n’avons pas de permanent ni de salarié. De la même manière, l’association n’a pas de loyer à décaisser tous les mois : nous nous réunissons dans des salles prêtées par nos amis ou chez un membre de l’association.

Un autre point important est que nous n’avons pas de frais de collecte de fonds. En effet, Fraternité en Irak ne dépense pas un euro en publicité ou en achat de fichiers de donateurs. C’est un choix délibéré des membres de Fraternité en Irak. Notre philosophie est de garantir que les dons serviront à 98.5% sur place pour aider les Irakiens et non pour payer des publicités dans les médias français.

Mais sans payer de publicité ni faire d’achat de listing, comment Fraternité en Irak parvient-elle à récolter des fonds ?

Les membres de l’association donnent chaque année chaque plusieurs dizaines de conférences appelant aux dons qui permettent d’informer les Français sur l’évolution de la situation sur le terrain.  Nous intervenons par ailleurs régulièrement dans les médias (presse écrite et audiovisuelle, réseaux sociaux…) pour rappeler la situation des chrétiens et des minorités d’Irak. Par ailleurs, nos donateurs voient leurs dons se transformer en projets concrets en Irak de manière régulière, ce qui contribue à les fidéliser. Nous essayons de maintenir le rapport le plus proche possible avec eux à travers les conférences, durant lesquelles nos intervenants répondent avec plaisir à toutes les questions. De même, nous essayons d’être réactifs lorsque vous nous posez des questions par mail.

Dans vos comptes on observe qu’il y a 166 554 euros récoltés en 2014 qui n’ont pas été dépensés. Pourquoi ?

Ce résultat largement excédentaire est le fruit de deux facteurs :
- Au cours de l’année 2014 nous avons été confrontés à des urgences humanitaires vitales. A deux reprises nous avons été proches de mettre notre compte en situation de découvert. Heureusement, nos fournisseurs ont été compréhensifs et nous avons pu à chaque fois, grâce à votre générosité, reconstituer la trésorerie nécessaire pour faire face à la situation dramatique des réfugiés de la plaine de Ninive. Il nous a donc semblé responsable de constituer une réserve d’urgence de 75 000 euros pour parer aux besoins imprévisibles que l’instabilité irakienne nous impose.
- D’autre part nous avons reçu beaucoup de dons durant les mois de novembre et décembre 2014. Ces dons ont été utilisés pour financer les nombreux projets menés au cours du premier trimestre 2015.
Cela explique que les comptes de Fraternité en Irak affichent au 31 décembre 2014 un excédent de 166 554 euros.

Pour les membres de l’association n’est-ce pas trop lourd financièrement de payer son billet et les dépenses du voyage ? 

Chaque membre de Fraternité en Irak paie son propre billet d’avion. Heureusement, cette dépense ayant pour but de réaliser l’objet de Fraternité en Irak, le montant du billet est considéré fiscalement comme un don en nature fait à l’association, ce qui ouvre droit à une réduction d’impôts à hauteur de 66%. Pour les membres de l’association cela représente un effort et une contribution personnelle concrète pour le sort des populations que nous aidons. Parfois, de manière exceptionnelle lorsqu’une personne n’a pas les moyens de financer un billet, il est arrivé que des membres de l’association se cotisent à titre personnel pour que l’argent ne soit pas un obstacle. Les frais de bouche et de logement en Irak sont également à la charge des bénévoles, ce qui est un gage de sérieux, d’implication et motivation.

 

Pour l’année 2015, vous engagez-vous à garder des frais de fonctionnement autour de 1,5% comme en 2014 ?

Dans ces frais de fonctionnement, certaines dépenses sont des impondérables. La plus importante, comme le montre l’infographie, réside dans les honoraires dus aux commissaires aux comptes. En 2015, nous devrions être en mesure de maintenir le même niveau de frais de fonctionnement.

D’autres questions ? N’hésitez pas à nous envoyer un message à l’adresse contact@fraternite-en-irak.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

four × 2 =