Capitale irakienne, c’est aussi la plus grande ville du pays. Située au centre-est de l’Irak, elle est peuplée d’environ 10 millions d’habitants.Les origines de la ville actuelle remontent au moins au VIIIe siècle, avec probablement la présence de plusieurs petits foyers d’habitat antérieurs datant de la période préislamique. Elle fut la capitale de l’Empire abbasside à partir du VIIIe siècle et un centre de culture et de connaissance très important pendant des siècles, jusqu’au milieu du XIIIe siècle.

C’est tout le sud de l’Irak qui s’est enflammé à la suite de Bagdad quand débutent le 1er octobre 2019 des manifestations anti-gouvernementales. Le chômage, la corruption, la déliquescence des services publics ou encore la tutelle de l’Iran ont cristallisé le mécontentement général. Si le pays est coutumier du fait, cette nouvelle vague de contestation prend cependant un nouveau visage. Contrairement aux manifestations précédentes, nul chef religieux ou politique n’a été à l’initiative de ce mouvement spontané et non contrôlé qui a débuté via les réseaux sociaux.

bagdad

Fraternité en Irak en 2019 a lancé son premier projet d’aide aux chrétiens de Bagdad où la communauté chrétienne s’étiole d’années en années : une pharmacie solidaire pour les familles les plus démunies du centre-ville. D’autres projets voient le jour en 2020, des projets d’aide à 12 paroisses syriaques ou chaldéennes, pour soutenir concrètement et moralement les chrétiens oubliés de la ville.

Plus...

Il n'y a pas d'autres articles à afficher.