Trois ans de relance économique dans la plaine de Ninive

Trois ans de relance économique dans la plaine de Ninive

by Fraternité en Irak Actualité Chrétien d'Orient Mossoul Qaraqosh Relance économique

ENTREPRENEURS – Ils sont 104 à avoir redémarré avec succès leur entreprise, 32 à avoir terminé de rembourser leur prêt et grâce à eux, 329 emplois ont été créés dans la plaine de Ninive. Retour sur les trois ans du programme de relance économique de Fraternité en Irak.

À Pâques 2017, Fraternité en Irak lançait un programme de relance économique dans la plaine de Ninive. Alors que les combats faisaient encore rage à Mossoul, l’idée était de favoriser la reconstruction des villes en aidant les entreprises du bâtiment, comme celle de Wissam et son frère, menuisiers de père en fils à Qaraqosh. C’était la condition essentielle pour que les habitants puissent y vivre à nouveau dans des conditions dignes.

IMG_5053

Badea, forgeron à Batnaya est le 102e artisan relancé !

Est venu ensuite le tour des commerces de proximité. Des épiceries, des cafés, des restaurants, pour que les habitants puissent reprendre leur vie. Le programme a enfin pris un nouveau tournant en s’ouvrant aux agriculteurs et aux éleveurs. On ne nourrit pas les hommes si on ne cultive pas la terre… C’est ainsi que plus de 45 éleveurs de la minorité kakaïe ont déjà pu racheter leur troupeau de veaux ou de moutons, leur spécialité avant Daech, et dont la viande est vendue jusqu’à Bagdad !

KHALIL de TAL ABAN (5)

Khalil, éleveur de moutons de Tal-Laban. A dr, Nawaf, éleveur de veaux à Tal-Laban.

NAWAF de TAL ABAN (2)

De Salam, le restaurateur, à Nizar l’éleveur de carpes, 104 entrepreneurs ont pu redémarrer leur activité depuis trois ans, grâce au système de dons et de prêt à taux zéro mis en place par l’association. Parmi eux, 32 ont fini de rembourser, ce qui a permis d’en aider 26 autres, comme Jeevon qui ouvre un café à Batnaya, ville détruite entièrement et qui renaît peu à peu de ses cendres : sa famille fait partie des 67 qui viennent y revivre, au milieu des décombres.

Le travail mené sur le terrain ces trois dernières années par les volontaires en charge de ce programme est impressionnant : c’est plus de 420 entretiens qui ont été conduits dans 7 villes de la région : Qaraqosh, Bashiqa, Bartella, Karamless, Tel Kief, Batnaya et Kheder ainsi que dans 4 villages kakaïs : Madjidya, Tal Laban, Wardak et Gazakan.

BATNAYA (3)

Les rues de Batnaya, à l’automne dernier.

BATNAYA (21)

La ville est encore jonchée de décombres.

Le programme de Fraternité en Irak a été un formidable levier de développement puisque 329 emplois ont été créés dans la plaine de Ninive, soit l’équivalent en taille d’un territoire d’un département français. De nombreux entrepreneurs ont encore besoin de notre aide pour relancer leur activité puis voler de leurs propres ailes !

Merci pour votre soutien !