98, 99… et 100 nouveaux entrepreneurs dans la plaine de Ninive !

98, 99… et 100 nouveaux entrepreneurs dans la plaine de Ninive !

by Fraternité en Irak Non classé

ACTION – Grâce à votre soutien, le programme de relance économique développé par Fraternité en Irak permet aux éleveurs, agriculteurs ou commerçants de la plaine de Ninive, spoliés par Daech, de reprendre leur activité. La barre des 100 entreprises relancées a été franchie en ce début du mois de décembre 2019 !

10 décembre 2019, nous fêtons Saints Behnam et Sara, deux martyrs importants pour les chrétiens d’Irak. Cela fait deux ans que le pays célébrait la fin de la guerre contre l’État Islamique et que Fraternité en Irak commençait son programme de relance économique. Au cœur de la plaine de Ninive, à quelques kilomètres de Mossoul, Aude, première volontaire en mission longue de l’association, débutait alors la relance d’Adnan, charpentier de Qaraqosh, puis de Sabah, éleveur de poulets. La reprise d’un entrepreneur en encourageant un autre, 27 autres ont suivi, en moins de six mois. Le cercle vertueux était lancé !

A ce jour, 29 bénéficiaires ont fini de rembourser le prêt à taux zéro contracté auprès de Fraternité en Irak, qui leur permet de racheter leur outil de travail volé ou détruit par Daech. Parmi ce 29 entrepreneurs, 10 sont issus de villages Kakaïs. Ils avaient été relancés par Marie-Liesse qui a pris la suite d’Aude en 2018, puis par Cécile.

Marwan (9)
SEERWAN (13)

La plupart, éleveurs de veaux ou de moutons, avaient tout perdus et étaient marginalisés dans l’aide humanitaire. Racheter des troupeaux pour reprendre leur activité qui faisait vivre toute leur famille, oui. Telle était leur idée. Mais comment faire quand on n’a pas les fonds suffisants ? Fraternité en Irak en proposant ces prêts comprenant une part de don à hauteur de 20%, leur a ouvert une nouvelle voie. Et les remboursements des uns alimentent un fonds dédié qui permet d’en relancer plusieurs autres. C’est l’effet multiplicateur !

C’est dans les rues bordées de décombres de la ville de Batnaya, à quelques kilomètres de la banlieue de Mossoul, que le programme continue son expansion. Le minimarket de Deever, jeune habitant de 24 ans revenu vivre à Batnaya, vient redonner un visage humain à cette ville silencieuse.

100ème bénéficiaire relancé par Fraternité en Irak, il représente un bon espoir pour les gens de la ville qui sont désireux de retrouver des commerces pour animer les rues. Elles sont désormais 65 familles à être rentrées contre seulement deux il y a six mois. Chaque retour est une petite victoire pour cette ville dévastée.

En tout, ce sont 316 emplois qui ont été créés en plus de deux ans grâce au soutien des donateurs de l’association, faisant vire autant de familles; et aux volontaires qui se relaient pour le mettre en oeuvre sur le terrain. Que tous soient ici remerciés !

BATNAYA (14)
DEEVER de BATNAYA (4)

Nous sommes désormais aux portes de l’année 2020. A l’heure où partout en Irak les jeunes sortent dans la rue et manifestent pour demander du travail, Fraternité en Irak met tout en œuvre pour apporter une réponse à cette jeunesse.

Aidez-nous à poursuivre ce programme de relance économique !