À Kirkouk, des réfugiés travaillent dans une boulangerie financée par Fraternité en Irak

À Kirkouk, des réfugiés travaillent dans une boulangerie financée par Fraternité en Irak

by Fraternité en Irak Actualité Développement Kirkouk Relance économique Vie quotidienne

Fraternité en Irak a ouvert une quatrième boulangerie en Irak ! Elle emploie cinq réfugiés dans la ville de Kirkouk, faisant vivre 7 familles. C’est un signe fort de soutien aux déplacés qui ne peuvent pas encore rentrer chez eux.

Inaugurée le 18 décembre dernier par Mgr Mirkis, évêque de Kirkouk et Souleymania, une boulangerie a pu ouvrir à Kirkouk après trois mois de construction et presque un an de réflexion ! Fraternité en Irak, qui a travaillé avec le diocèse sur ce projet et l’a financé entièrement dans le but d’aider les personnes encore déplacées de cette ville. 

boulangerie Kirkouk
boulangerie kirkouk

Inauguration de la boulangerie par Mgr Mirkis, évêque de Kirkouk et Souleymania

En attendant le retour

L’exode en effet n’est pas terminé pour tous. Si Daech a été vaincu en Irak, si la plaine de Ninive a été libérée, à Kirkouk, ville frontalière avec le Kurdistan irakien, les réfugiés sont encore nombreux à être dans l’attente du retour dans leurs foyers… Malgré la joie partagée avec les milliers de familles qui ont pu fêter Noël à Qaraqosh ou dans leurs villages de la plaine de Ninive, Fraternité en Irak a à cœur de ne pas oublier les moins chanceux, ceux qui doivent patienter avant de pouvoir rentrer chez eux. La plupart ont eu leur maison saccagée, pillée et incendiée par Daech. Tout est à reconstruire et en attendant, ces familles doivent continuer à vivre en exilés.

boulangerie kirkouk

Un modèle qui a fait ses preuves

Pour elles, mais aussi pour tous les habitants de la ville, l’association a permis la construction et le fonctionnement des premiers mois de cette boulangerie, sur le modèle des trois autres ouvertes par l’association en Irak depuis 2015. Ainsi, dans le même diocèse, à Suleymania, une boulangerie a vu le jour à la fin de l’été et génère déjà des profits qui peuvent être redistribués pour d’autres œuvres du diocèse, cercle vertueux que nous avions pu observer pour les autres boulangeries déjà ouvertes  ! Fraternité en Irak s’est donc assurée de la pérennité de ce projet avant d’en démarrer la construction, et s’est engagée à payer le loyer de la première année de fonctionnement !

boulangerie Kirkouk

Plus de 500 pains par jour !

Dans deux petits locaux loués par le diocèse, un sert à fabriquer le pain, l’autre à le vendre. Appelée la boulangerie de la Miséricorde, elle a été installée dans une logique de pérennité et de rentabilité. Pour cela, le meilleur emplacement possible a été trouvé : elle est localisée entre pas moins de quatre restaurants. Ce qui lui assure des clients fidèles et donc des revenus réguliers ! Actuellement, elle vend 535 pains par jour. Ce succès est aussi dû au fait que le pain de 140g est vendu au même prix que celui de 120g des autres boulangeries !

DSC06902

Les bénéfices de ce commerce, qui ne devraient pas tarder à arriver, seront destinés, une fois les salaires payés, en priorité pour l’éducation des jeunes. A Kirkouk, l’Eglise est très active dans ce domaine. Fraternité en Irak continue de soutenir les habitants de la ville, depuis que le premier projet de l’association y a vu le jour en 2011 : l’école multi-confessionnelle Meryamana. Plus récemment, l’association a inaugurée une unité de soins stérile pour l’hôpital pédiatrique de la ville.

Daech vaincu, le moment est crucial pour toutes ces familles qui attendent de rentrer chez elles, dans la plaine de Ninive. Aidez-nous par exemple à leur permettre de rénover leur appartement, dans le quartier pauvre de Qaraqosh !