Les Mandéens: « Minorité oubliée »

Les Mandéens: « Minorité oubliée »

Il ne resterait plus que 150 familles de mandéens à Kirkouk contre 300 en 2003. Depuis le début de la guerre et la chute de Saddam Hussein, ils ont été victimes de l’intégrisme religieux poussant les minorités religieuses à quitter le pays.

Si leur origine est mystérieuse, la présence des mandéens en Mésopotamie serait très ancienne puisqu’elle serait antérieure à l’époque sumérienne. Ces disciples de Saint Jean-Baptiste pratiquent une religion ésotérique fondée sur la paix, la tolérance et la charité. Vivant près des fleuves, ils attachent une grande importance à l’eau, eau du baptême, eau qui lave du pêché et nourrit la terre.

Fils de la paix, ils semblent inquiets : si personne ne les aide, ils risquent de disparaître.

Actualité Kirkouk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 3 =