La montagne de Sinjar ne doit pas devenir un cimetière pour les Yézidis

La montagne de Sinjar ne doit pas devenir un cimetière pour les Yézidis

Entre 5 et 10 000 personnes, incluant des femmes et des enfants, se trouvent actuellement sur la partie haute du Mont Sinjar, en Irak, à l’ouest de Mossoul. Depuis plusieurs semaines la voie d’accès qui permettait de les approvisionner a été reprise par l’Etat islamique (Daesh).

Actuellement, ces familles Yézidies sont donc entièrement encerclées par les djihadistes et comptent sur les largages aériens car la nourriture commence à manquer. Les pluies de ces derniers jours et la perspective du froid qui sera plus intense dès le mois de janvier nous fait craindre une catastrophe humanitaire.

Jeudi soir 11 décembre et samedi 13 décembre, l’Etat islamique a une nouvelle fois attaqué le Mont Sinjar. Des combattants kurdes et les milices d’autodéfense Yézidies sont parvenus à les repousser.

Étant donné l’encerclement du Mont Sinjar par Daesh Fraternité en Irak n’a pas les moyens d’intervenir directement pour aider ces populations.

Néanmoins, nous ne pouvons pas abandonner à leur sort ces centaines de familles et demandons à la France et aux pays de la coalition de reprendre leurs largages humanitaires pour que les populations encerclées sur le Mont Sinjar puissent continuer à s’alimenter, bénéficient de médicaments et puissent se protéger du froid.

Faraj Benoît CAMURAT
Président de Fraternité en Irak

Photo : un temple Yézidi dans la plaine de Ninive – ©Fraternité en Irak 2014

Actualité Urgence Vie de l'association

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 + six =