TRANSPARENCE – Fraternité en Irak publie ses comptes 2017

Comptes Fraternite-enIrak2017

Retrouvez ci-dessous l’interview du trésorier de Fraternité en Irak.

Interview d’ Aloïs d’Aunay, trésorier de l’association

Aloys d'Aunay

Quels sont les points à retenir de ces comptes 2017 ?

La première chose à retenir est l’augmentation des fonds collectés par Fraternité en Irak, alors même que la situation des chrétiens et des minorités en Irak est sortie des radars médiatiques avec la chute de Daech dans le pays. Cette hausse est due en premier lieu à la générosité et à la fidélité de nos donateurs individuels. Un immense merci à eux !

Certains d’entre eux ont mis en place des virements mensuels, d’autres nous donnent chaque année de petites ou de grosses sommes. Et ce sont tous ces dons, petits ou grands, qui permettent à Fraternité en Irak de grandir. Chaque euro compte vraiment ! D’autre part, l’association est de plus en plus reconnue par les organismes publics pour son sérieux et sa capacité à mener des projets complexes sur le terrain. Le volume et la part des fonds publics ont donc augmenté.

Où en sont les frais de fonctionnement de l’association ?

Ils sont quasi stables, passant de 2,38 % à 2,77 % entre 2016 et 2017. Ce pourcentage particulièrement faible s’explique par le fait que n’avons quasiment pas de frais de collecte de fonds. Fraternité en Irak ne paie pas de publicité à de très rares exceptions près (l’impression de dépliants pour présenter l’association par exemple) et n’achète pas de fichiers de donateurs. C’est un choix délibéré. Notre philosophie est de garantir que les dons serviront le plus possible à aider les Irakiens.

D’autre part, l’association fonctionne sur le principe du bénévolat, ce qui implique que certains bénévoles ne comptent vraiment pas leur temps ni leurs efforts ! Qu’ils en soient aussi remerciés ! De plus, ils paient eux-mêmes leurs frais de séjour et leurs billets d’avion lorsqu’ils se rendent en Irak.

Néanmoins, et comme nous vous l’avions annoncé dès l’an dernier, il était temps pour Fraternité en Irak de franchir une nouvelle étape. Étant donné la hausse constante des dons et de l’ampleur des projets menés en Irak, le bureau de l’association a proposé à son conseil d’administration l’embauche d’un salarié afin d’appuyer efficacement l’action de ses bénévoles. Cette proposition ayant été acceptée, Fraternité en Irak a embauché son premier salarié en octobre 2017.

Comment l’augmentation des fonds collectés se traduit sur le terrain en Irak ?

Comme les frais de fonctionnement de Fraternité en Irak n’ont presque pas évolué, la hausse des dons nous permet de développer en Irak des projets de plus grande ampleur. En 2017, nous avons ainsi passé un cap en consacrant un part importante de notre budget à la mise en place d’un programme de relance économique dans la plaine de Ninive permettant aux habitants de reprendre leur activité d’avant Daech. Un cap en terme de savoir-faire – il s’agit d’étudier des projets d’entreprises, d’en évaluer la rentabilité, de mettre en place un mécanisme de crédit à taux zéro et cela pour plusieurs dizaines d’entreprises – mais aussi en terme de budget car l’association a déjà investi plus de 300 000 euros dans ce programme rien qu’en 2017. Votre don est vraiment efficace car il a permis de relancer à ce jour une cinquantaine de petites et moyennes entreprises qui créent plus de 150 emplois !

D’autres projets n’auraient pas pu voir le jour sans votre générosité : c’est le cas par exemple de la réfection de 330 appartements dans le quartier pauvre de Shaqaq, à Qaraqosh, pour que les déplacés les plus vulnérables puissent se réinstaller dans la plaine de Ninive dans des conditions dignes, ou bien encore de la rénovation du monastère de Mar Behnam, commencée en 2017 grâce à vos dons et quasi achevée depuis.

Pourquoi publier les dépenses détaillées de Fraternité en Irak ?

Depuis 2014, Fraternité en Irak est soumise à l’obligation légale de faire certifier ses comptes par un commissaire aux comptes et de les publier, comme toute association dont le budget dépasse 153 000 €. Au delà de cette obligation légale, le bureau de l’association s’est attaché, pour la quatrième année consécutive, à publier les comptes de la façon la plus détaillée, la plus transparente et la plus compréhensible possible. En effet, les projets que nous menons sont réalisés avec l’argent de nos donateurs, il est normal qu’ils sachent précisément comment les fonds collectés sont utilisés. Cette transparence financière est importante à double titre. C’est un devoir à votre égard mais cela a aussi une utilité interne à l’association : faire réaliser à chaque membre la responsabilité qu’il a dans l’utilisation de chaque euro…

Sans payer de publicité ni faire d’achat de listing, comment Fraternité en Irak parvient-elle à récolter des fonds ?

Les membres de l’association donnent chaque année plusieurs conférences qui permettent d’informer sur l’évolution de la situation sur le terrain. Nous intervenons aussi régulièrement dans les médias (presse écrite et audiovisuelle) et sur les réseaux sociaux pour rappeler la situation des chrétiens et des minorités d’Irak. Par ailleurs, nos donateurs voient leurs dons se transformer en projets concrets en Irak de manière régulière, ce qui contribue à les fidéliser. Nous essayons de maintenir le rapport le plus proche possible avec eux à travers les conférences, durant lesquelles nos intervenants répondent avec plaisir à toutes les questions. De même, nous essayons d’être réactifs lorsque l’on nous pose des questions par mail.

A quoi correspond la ligne de dépense : « frais d’opérations en Irak » ?

Cela inclut les frais de transport de matériel et des bénévoles à l’intérieur du pays lors des différentes missions, les frais de change sur place, les frais de communication téléphoniques internes à l’Irak. En 2017, comme nous vous l’avions annoncé dès l’an dernier, ces frais incluent également les frais de logement des plusieurs volontaires présents sur place pour plusieurs mois qui travaillent sur les projets de reconstruction et de relance économique de la plaine de Ninive.

Dans vos comptes on observe qu’il y a 596 453 € récoltés en 2017 qui n’ont pas été dépensés en 2017. Pourquoi ?

Ce résultat excédentaire est le fruit d’une forte saisonnalité des dons : la plupart des dons de particuliers sont recueillis entre octobre et décembre ! Les projets menés par l’association en Irak, ne connaissent pas la même accélération sur la fin d’année et les fonds sont donc dépensés en 2018. Si vous suivez l’actualité de l’association vous avez pu d’ores et déjà constater que cette année n’a pas manqué de projets !

Des questions, des remarques ? N’hésitez pas à nous contacter : contact[@]fraternite-en-irak.org