Un nouveau dispensaire pour Tellsqof !

Un nouveau dispensaire pour Tellsqof !

ACTION – Grâce à vos dons à Fraternité en Irak, le nouveau dispensaire de Tellsqof est ouvert ! Il va permettre aux familles qui se sont réinstallées dans ce village de la plaine de Ninive occupé par Daech puis par les soldats kurdes, d’avoir accès aux premiers soins. Visite.

20170308_174634

Une maison cossue en marge de la ville. Un salon traditionnel, qui fait l’espace social et de distribution des maisons du monde arabe. Mais ici, pas de canapé ni de tables basses : trois rangées de chaises se font face. Voici la salle d’attente du nouveau dispensaire de Tellsqof, village libéré du nord de l’Irak, qui voit déjà revenir ses premières familles émigrées depuis plus de 2 ans…

Tellsqof est le point d’avancée maximum de l’Etat islamique vers le nord de la plaine de Ninive : le village suivant, accroché dans la pente, c’est Alqosh, où finit la Mésopotamie et commencent les montagnes du Kurdistan. Encore, ici, les soldats du califat n’y sont-ils restés que quelques jours, mais le village se trouvant proche du front pendant les deux années passées, ses habitants, chrétiens chaldéens, ont préféré partir devant la trop grande menace.

Salle d'attente du dispensaire

Rien ne subsiste de l’ancien dispensaire

Sous l’énergique impulsion du père Salar, prêtre responsable de la reconstruction dans cette partie de la plaine, ils redécouvrent un village pillé, marqué des stigmates de la bataille. De l’ancien dispensaire public, aucun matériel n’a pu être sauvé : le bâtiment lui-même est occupé par les soldats Peshmerga kurdes. Son rôle est pourtant indispensable pour permettre à la ville de renaître. Normalement financé par l’autorité provinciale de Mossoul, seuls la paie des fonctionnaires et quelques médicaments arrivent encore parcimonieusement : tout cela ne suffit pas à faire renaître un dispensaire couvrant une population prévue au retour de 12 000 habitants, en comptant les petits villages alentour.

La communauté locale a décidé de prendre les choses en main. Une famille émigrée a accepté de donner sa maison, pour qu’elle devienne la « clinique de Jésus Source de Vie ». Grâce au soutien financier de Fraternité en Irak, elle accueille maintenant 14 personnels médicaux dans différents services : la salle d’attente en bas distribue un service d’urgence/traumatologie, deux cabinets généralistes et une pharmacie soigneusement rangée. Par un grand escalier en colimaçon, on accède au bureau de la direction, mais surtout au service de gynécologie et au cabinet du dentiste. L’ensemble est propre, prêt à servir. A l’extérieur, un générateur lui donne l’indispensable autonomie énergétique.

20170308_174609
Le générateur du dispensaire

Un signe d’espoir fort et concret pour les habitants

Le matériel reste pour l’instant assez rudimentaire, Le docteur Bader Ballo, dentiste à cheval entre Alqosh et Tellsqof en témoigne : pour être vraiment autonome, le dispensaire aurait encore besoin d’un fauteuil dentaire ou d’un échographe, par exemple. Pour les cas les plus graves, on continuera pour l’instant à rejoindre Alqosh, mais la clinique de Tellsqof est un pas important dans le retour des habitants de la plaine de Ninive. A terme, prévoit le père Salar, s’il advient que l’Etat reprenne l’ancien hôpital en main, le dispensaire pourra être transformé en une sorte d’hôtel-Dieu où les malades pauvres pourront passer la nuit gratuitement.

La pharmacie du dispensaire
20170308_174543

Le dispensaire, récemment inauguré, a ouvert le 13 mars, dès la fixation des quelques dernières vitres manquantes : il pourra pour l’instant profiter aux 250 familles déjà rentrées.

Pour que tous les habitants de Tellsqof puissent retourner chez eux, aidez-nous à financer la suite du matériel nécessaire au fonctionnement du dispensaire !

Actualité Al Qosh Développement Reconstruction Urgence