À Qaraqosh la vie s’organise – Inquiétude dans le Sinjar

À Qaraqosh la vie s’organise – Inquiétude dans le Sinjar

[Communiqué] – Le point sur la situation à Qaraqosh et dans la plaine de Ninive, le 28 juillet à 21h

Avertissement : la situation évoluant constamment, merci de bien prendre en compte les dates et heures indiquées dans le communiqué.

Pour suivre les nouvelles en temps réel, retrouvez nous sur Twitter : @FraterniteIrak ou sur Facebook : « Fraternité en Irak »

Le seuil du temple Yézidi de Lalish où s’est rendu Fraternité en Irak en 2013 – © Fraternité en Irak

À Qaraqosh, les habitants et l’Eglise s’organisent progressivement pour accueillir les réfugiés de Mossoul. Depuis le 10 juin, date de la prise de Mossoul par l’État islamique (EI), 600 familles mossouliotes sont en effet arrivées dans la plus grande ville chrétienne d’Irak située à 30 kilomètres du nouveau califat.

400 d’entre elles ont fui juste après la prise de la ville, entre le 11 et le 12 juin. 200 ont dû partir à la suite de l’ultimatum de l’EI (pour rappel, voir ici). Parmi ces familles récemment arrivées, 120 n’ont absolument plus rien car elles ont été entièrement rançonnées au check point de sortie de la ville de Mossoul.

Actuellement, ces familles sont hébergées gratuitement dans des maisons encore en construction, souvent à une famille par pièce. Les autres sont logées chez les habitants de Qaraqosh. L’Église subvient aux besoins essentiels.

Pour faire face à la pénurie d’eau, deux groupes de puits ont déjà été creusés puisants dans deux nappes différentes. Ces deux premiers ensemble de puits devraient couvrir 60% des besoins de Qaraqosh en eau. Le chantier du troisième et dernier groupe de puits est déjà bien commencé. En plus de Qaraqosh ce dernier ensemble devrait permettre d’alimenter en partie la ville voisine de Qaramless.

Qaraqosh rencontre des difficultés économiques importantes. Elle était, avant l’arrivée de l’EI, la ville commerçante de toute la partie orientale de la plaine de Ninive. Les habitants des petits villages voisins venaient y faire leur marché. L’avancée de l’EI jusque à quelques kilomètres de Qaraqosh empêche désormais tous ces gens de circuler comme il y a quelques semaines. L’activité économique de Qaraqosh s’en ressent fortement.

De la même manière, certains agriculteurs de Qaraqosh ne peuvent plus accéder à leurs champs et à leurs fermes qui se trouvent désormais en zone EI. Certains ont perdu leur troupeau.

À Mossoul, Fraternité en Irak confirme que des affrontements auraient commencé entre des groupes armés et l’EI. Par ailleurs à Mossoul, en plus de la destruction médiatisée du tombeau Jonas, l’EI a détruit deux autres tombeaux mythiques : celui de Seth (Shîth), troisième fils d’Adam, et celui d’un saint vénéré par les musulmans nommé Jarjis (quartier du marché Cha’arein). Enfin, certains à Mossoul craignent maintenant que les djihadistes détruisent le célèbre minaret penché d’Al-Hadba.

Dans le district de Sinjar, des affrontements auraient eu lieu hier entre pershmergas (soldats kurdes) et EI. Il faut rappeler que le Sinjar est principalement peuplé par des Yézidis. La prise de cette zone montagneuse serait une catastrophe pour cette antique minorité persécutée.

> Pour connaître nos projets dans la plaine de Ninive c’est ici. 

> Nous avons besoin de vos dons ! Pour nous aider, c’est là ou bien en utilisant le module Paypal sécurisé ci-dessous.




Actualité Qaraqosh Urgence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 4 =