Rétrospective : 2017 avec Fraternité en Irak

Rétrospective : 2017 avec Fraternité en Irak

by Fraternité en Irak Actualité Al Qosh Art et Culture Bassorah Chrétien d'Orient Déminage Développement Enfance Erbil Faraj Benoît Camurat Formation Kirkouk Mar Behnam Qaraqosh Reconstruction Relance économique Santé Urgence Vie de l'association Vie quotidienne Yézidis

RETROSPECTIVE – 2017 fut pour les habitants de la plaine de Ninive l’année où le retour à la vie après-Daech a pu être amorcée, grâce à vos dons. En 2018, l’enjeu sera d’accélérer la reconstruction ! En attendant, Fraternité en Irak vous propose de revivre les temps forts et grands événements de 2017, mois par mois.

L’année 2017 fut l’année de la libération de la plaine de Ninive, envahie depuis trois ans par les djihadistes de l’ »Etat islamique ». Mais pour que le retour des populations chez elles soit possible, Fraternité en Irak a continué à leur apporter soutien et réconfort sans relâche, tout en démarrant au plus vite les étapes nécessaires à la reconstruction de ces villes et villages.

appy Independence Day to all!

JANVIER

Ainsi, en janvier, les équipes de Fraternité en Irak ont comme tous les mois visité les populations réfugiées : à Erbil dans le camp de Nashtiman, mais aussi à Kirkouk, où les liens entre les différentes communautés sont plus que jamais nécessaires.

FEVRIER

En février, le village de Tellsqof, au nord du pays, a amorcé son retour à la vie après le passage destructeur de Daech, en créant notamment comme dans d’autres villes de la région, un comité de reconstruction. Fraternité en Irak a commencé par y financer un dispensaire, pour encourager les familles à revenir se réinstaller.

visite souhad (3)

A Tellsqof, dans la maison d’une des premières familles à se réinstaller après la libération

MARS

En mars, une usine de crème de sésame a vu le jour dans le camp d’Ashti, redonnant du travail à plusieurs réfugiés. Dans le même temps, grâce à une subvention de la région des Pays de la Loire, le programme de formations professionnelles à destination de ces mêmes réfugiés a pris de l’ampleur et redonné espoir et dignité à nombre d’entre eux !

IMG-4473

Le cours de soudure

AVRIL

En avril, Fraternité en Irak a lancé son vaste programme de relance économique de la plaine de Ninive, pour permettre aux pionniers de la reconstruction : pères de famille, artisans, entrepreneurs et commerçants irakiens de rouvrir leur activité et redonner vie à leur ville !

FEI_Website_HeadBanner_4

Rodi, mensuisier à Qaraqosh a pu rouvrir son atelier !

MAI

En mai, une équipe de volontaires de l’association a pu constater que la vaste opération de déminage lancé à l’automne 2016 par Fraternité en Irak dans la plaine de Ninive est bien avancée dans les villages kakaïs et chrétiens ! Les familles sont prêtes à rentrer chez elles.

Parallèlement, Guillaume, l’architecte volontaire de Fraternité en Irak au travail sur place depuis trois mois, a livré sa première cartographie d’une ville de la plaine de Ninive, Karamless, qui sera suivie de trois autres localités. Ce cadastrage est le préalable indispensable à la reconstruction.

Abouna & Guillaume (2)

Le travail de cadastrage des villes est minutieux et un préalable essentiel à la reconstruction !

JUIN

En juin, les premiers artisans soutenus par Fraternité en Irak dans le cadre de la revitalisation économique des villes de la plaine de Ninive ont pu relancer leur activité. Rencontrez en vidéo Adnan le mensuisier, Thamir l’agriculteur ou encore Nadjah le boulanger !

JUILLET

En juillet, c’est la fin des cours de la troisième année consécutive pour les enfants yézidis de l’école de Bozan, dont Fraternité en Irak assure le fonctionnement depuis son ouverture en 2015. Mais cette année, les bancs ne sont pas restés vides pendant l’été, les écoliers ont été remplacés par leurs mamans, tantes, voisines,… Ces femmes yézidies ont profité des cours d’alphabétisation financés par Fraternité en Irak !

IMG_2298

Elèves studieuses et appliquées…

AOUT

Durant l’été, les missions de volontaires de Fraternité en Irak se sont succédé, apportant joie et réconfort aux populations déplacées encore dans l’attente du retour chez elles. Mais ce fut aussi les mois qui ont vu démarrer le vaste chantier de reconstruction du monastère de Mar Behnam, dont Fraternité en Irak a été chargée par l’évêque du lieu.

SEPTEMBRE

A la rentrée, c’est une boulangerie qui a ouvert à Suleymania, la troisième du genre ouverte par l’association pour redonner un emploi et de l’espoir aux déplacés. Dans la plaine de Ninive, la relance économique est bien engagée et les projets qui voient le jour permettent à des centaines de familles de revenir vivre à Qaraqosh, Bartalla et Bashiqa.

Salam

Salam est fier d’avoir ré-ouvert son restaurant à Bashiqa !

OCTOBRE

En octobre, c’est la rentrée scolaire pour les élèves irakiens et Fraternité en Irak a cette année ouvert deux nouvelles écoles en plus de celle de Kirkouk et celle de Bozan qui fonctionnent depuis plusieurs années : à Bassorah, une école maternelle a ouvert ses portes en attendant la rentrée des primaires en 2018, et à Sherka, ce sont 120 enfants yézidis supplémentaires qui ont pu prendre le chemin de l’école.

DSC01931

Dans le même temps, grâce notamment à une aide de la Fondation Saint-Irénée, le déminage des villages kakaïs est terminé.

IMG_2057

Un démineur. La fierté du travail accompli, vital et essentiel pour la reconstruction

Enfin, Fraternité en Irak a financé en urgence la livraison de 10 000 litres de fuel dans les villes chrétiennes de Tellsqof et Baqofa. Ces localités ont été le théâtre fin octobre d’accrochages entre les Peshmergas kurdes et l’armée irakienne, entraînant la fuite de la plupart des habitants.

NOVEMBRE

A la fin de l’automne, le chantier de Mar Behnam accélère : le déblayage des gravats terminé, la reconstruction peut commencer !

DSC02837

La santé des déplacés et des nouveaux arrivants n’est pas oubliée. Tandis qu’à Qaraqosh, le service d’urgences de l’hôpital a pu ré-ouvrir grâce à la mobilisation des donateurs de Fraternité en Irak -et plus particulièrement des lecteurs de Pèlerin- à Kirkouk, l’unité de cancérologie pédiatrique a inauguré en présence du président de Fraternité en Irak une chambre stérile.

IMG_4297[3441]

Le premier bébé né à Qaraqosh depuis la libération !

Le soutien à l’art irakien a toute sa place dans l’action de Fraternité en Irak, ainsi l’exposition « Exode et Espérance » a pu être présentée durant le mois de novembre au Parvis de Saint-Nazaire, avant d’arriver en janvier 2018 à la mairie du 7e arrondissement de Paris !

DECEMBRE

Pour terminer l’année en beauté, Fraternité en Irak s’est engagée à rénover 200 appartements du quartier pauvre de Qaraqosh, pour permettre à 200 familles démunies comme celle de Matti et Chalango, de rentrer chez elles.

IMG_0403

Le quartier de Shaqaq qui reprend vie à Qaraqosh !

Tous les membres de Fraternité en Irak vous remercient d’avoir soutenu ces projets en 2017 et vous souhaitent une bonne année 2018 !