Des bus pour désenclaver les villages chrétiens du nord de l’Irak

Des bus pour désenclaver les villages chrétiens du nord de l’Irak

Fraternité en Irak agit pour désenclaver les villages chrétiens isolés du nord du pays. Les moyens de transport étant limités, les bus sont une bonne option pour relier les habitants les uns aux autres et permettre à tous les enfants d’aller à l’école. En voiture !

Novembre 2019, Kurdistan irakien. Deux volontaires de Fraternité en Irak visitent non pas un, ni deux, ni même trois… mais bien six concessionnaires pour acquérir un minibus pour les villages d’Hizawa et Nafkandal, distants de quelques kilomètres. Enfin, la perle rare est trouvée : un mini-bus d’une capacité de 12 personnes, d’occasion mais en bon état et de marque sûre, dans un budget raisonnable. Cela fait plus de deux ans que la cinquantaine d’habitants de ces deux localités attendaient ça ! Rares sont en effet ceux qui disposent d’un véhicule individuel et l’acquisition de ce bus va leur permettre de se rassembler plus facilement pour divers événements. Le véhicule effectuera aussi le ramassage scolaire pour que les enfants qui n’ont pas d’école dans leur village puissent être scolarisés plus facilement.

Les enfants de la garderie de Alqosh repartent avec le bus

Et l’expérience montre que c’est vraiment utile ! Dans le village de Malabarwan, plus au sud, un bus financé par Fraternité en Irak emmène les enfants à l’école depuis 2017. Dès cette époque, l’association avait saisi l’enjeu de désenclaver la zone où vivent environ 70 familles.

Bus NK et Hizawa (2)

Un bus avait été alors financé pour transporter les plus jeunes entre le village de Malabarwan et celui de Hazarjot où une cinquantaine de familles originaires de Mossoul se sont installées il y a quelques années pour fuir les persécutions. Aujourd’hui entre 60 et 70 enfants l’utilisent quotidiennement par un système de rotation entre les classes du matin et de l’après-midi.

Un second bus vient d’être financé par l’association dans les premiers jours de 2020 pour le village voisin de Benassour. Il permettra de transporter 30 à 40 élèves jusqu’à leur école située à Aqra, un peu plus loin ! C’est tout un réseau de transports qui se met donc en place. Une priorité quand on comprend que d’eux dépend la scolarisation de tous ces enfants habitants ces villages chrétiens isolés !

La visite aux concessionnaires par les membres de Fraternité en Irak, en décembre dernier.

Prospective bus Erbil pour Abouna Farid (3)
Prospective bus Erbil pour Abouna Farid (1)

Dans le nord de l’Irak Fraternité en Irak se soucie des petits mais aussi des plus grands ! Tous les étudiants doivent en effet se rendre dans les grande villes de Dohuk, Erbil ou Mossoul s’ils veulent poursuivre leurs études à l’université. L’association a profité du passage d’une mission au cours de l’été dernier pour acheter deux nouveaux bus qui emmènent depuis la rentrée les étudiants de la région d’AlQosh à l’université ! Sur le chemin du retour, les chauffeurs, au volant de ces deux nouveaux bus, sont extrêmement satisfaits : « Ce sont des avions !», s’exclament-ils avec un grand sourire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Al-Qosh_Bus_Mossul_Abuna_Ghazouan

A gauche, un essai par un chauffeur d’Alqosh lors de l’achat aux concessionnaires de Dohuk à l’été 2019. Ci-dessus, le nouveau bus testé par les volontaires !

Les distances entre ces grandes villes nécessitent en effet des bus d’un autre gabarit et plus résistants que ceux utilisés pour relier les écoles des villages peu éloignés les uns des autres. Les bus, financés pour moitié par Fraternité en Irak et pour moitié par la paroisse d’AlQosh, sont utilisés pendant la semaine pour transporter les 80 étudiants mais pendant le week-end, ils servent à véhiculer les 300 enfants d’AlQosh et des villages alentours au catéchisme.

Fraternité en Irak a déjà financé cinq bus. Peut-être six grâce à vos dons ? Nous avons le projet d’acheter un autre bus pour la paroisse de Zakho qui permettra aux élèves de se rendre dans une école dont la restauration a été en partie financée par vos dons !

Merci pour votre soutien qui nous permet d’aider concrètement dans la durée les chrétiens du nord de l’Irak !

Actualité Al Qosh Chrétien d'Orient Chrétiens oubliés du nord Enfance Etudiants Vie quotidienne