À Qaraqosh : et la lumière fut !

À Qaraqosh : et la lumière fut !

Fraternité en Irak a financé une partie de la remise en état des réverbères de la ville de Qaraqosh. Une mesure qui peut sembler anecdotique mais qui a son importance…

Aujourd’hui, une partie de la population et la lumière sont revenues dans les rues de Qaraqosh, la grande ville chrétienne de la plaine de Ninive, mais c’était loin d’être le cas l’été dernier, quelques mois après la libération de la ville de l’occupation de Daech. Remettre en état l’éclairage public est alors apparu comme une mesure importante pour favoriser le retour des exilés et Fraternité en Irak a tout de suite accepté de financer ce chantier à la demande du comité de reconstruction.

Qui, en effet, voudrait se réinstaller dans une ville où règne l’obscurité ? La lumière dans les rues de la ville représente la sécurité pour les habitants dont la plupart craignent encore les attaques terroristes. La lumière, c’est aussi la vie qui revient, un semblant de normalité, le signe d’un retour des infrastructures, bref, un futur possible dans la ville !

eclairage_qaraqosh_fraternite-en-irak (4)

Fraternité en Irak a donc participé à faire revenir la lumière dans les nuits de Qaraqosh en finançant pour 5000$ de réverbères. Les grands lampadaires de rue principale de Qaraqosh (aussi appelée «  belt », ceinture, soit l’équivalent – en plus petit ! – du périphérique parisien !) ont donc bénéficié de la générosité des donateurs de Fraternité en Irak.

eclairage_qaraqosh_fraternite-en-irak (5)
eclairage_qaraqosh_fraternite-en-irak (3)
eclairage_qaraqosh_fraternite-en-irak (2)
eclairage_Qaraqosh

Et depuis six mois, en dehors des heures de coupures d’électricité, hélas encore bien trop fréquentes dans la plaine de Ninive comme dans tout l’Irak, la nuit semble plus claire !

Actualité Qaraqosh Reconstruction Vie quotidienne