Aidez Fraternité en Irak à parrainer des étudiants déplacés (vidéo)

Aidez Fraternité en Irak à parrainer des étudiants déplacés (vidéo)

ÉDUCATION – Plusieurs centaines d’étudiants de Mossoul et de la plaine de Ninive chassés de chez eux en août 2014 par Daech n’ont pas pu reprendre leur cursus universitaire. Fraternité en Irak les aide à retourner à la faculté dans les meilleurs conditions.

Ils poursuivaient des études techniques, littéraires, de médecine ou d’art dans les universités de Mossoul et de Qaraqosh. Mais l’arrivée de l’Etat islamique en juin 2014, au milieu des vacances, a fait voler en éclats l’avenir universitaire des étudiants de ces régions.

Un problème de langue

Lorsqu’ils ont pris la fuite avec leur famille, la très grande majorité d’entre eux se sont réfugiés dans le Kurdistan irakien, notamment dans les villes d’Erbil, Zakho, Suleymania et Dohuk. Alors qu’ils sont arabophones, les voilà plongés dans un système kurde. Ils ne peuvent donc pas se raccrocher au système universitaire du Kurdistan. La ville de Kirkouk est, elle, arabophone, et son système scolaire est le même qu’à Mossoul et dans la plaine de Ninive. Les institutions académiques de la ville on accepté les chrétiens et les yézidis. « Mais il faut pour certains repasser les examens manqués à cause de l’exode. Ils doivent régulariser leur situation pour pouvoir continuer leurs études, explique Mgr Yousef Thomas Mirkis, archevêque chaldéen de Kirkouk. Du jour au lendemain j’ai vu arriver quelques 150 à 180 étudiants », témoigne-t-il.

La ville de Kirkouk – © Fraternité en Irak

Etudier pour l’avenir

Parmi ces étudiants, la moitié viennent d’abord pour une période courte pour régulariser leur situation. Ils restent dix jours et sont pris en charge par l’Eglise. L’autre moitié reste pour l’année scolaire, donc jusqu’au mois de juin. Pour eux aussi qui n’ont plus rien depuis leur exode, c’est l’évêché qui prend en charge les frais.

« L’autre jour j’ai vu une étudiante qui ne voulait pas continuer médecine parce qu’elle trouvait ça trop cher, raconte Mgr Yousef Thomas. Je lui ai dit ‘ce n’est pas la peine de vous inquiéter, je me débrouillerai pour vous trouver l’argent, je paye le transport, je paye votre vie’. Elle était en deuxième année de médecine. Ce serait dommage si un jour on dit qu’une de nos filles super intelligente a échoué car elle n’avait pas d’argent ».

Il y a trois semaines, Fraternité en Irak a rencontré quelques unes de ces étudiantes pour l’instant logées dans une église de la ville. La plupart sont chrétiennes, mais une jeune fille yézidie vit aussi avec elles. De fait, l’Eglise ne fait aucune différence dans l’aide qu’elle apporte. Elles ont entre 20 et 23 ans, et leurs parents sont à Suleymania. Elles sont en première et deuxième année d’études techniques. « Notre espoir est que les choses changent en Irak, expliquent Mirna, Marina ou encore Iba. Nous resterons ici, c’est notre pays. Mais il est vrai que si rien ne change, si nous ne pouvons ni étudier, ni plus tard travailler, nous partirons. »

3)etudiantes kirkouk 22:03:15

Les étudiantes rencontrées en février 2015 par Fraternité en Irak – © Fraternité en Irak

4) etudiantes-Kirkouk-face-22:03:15

« Notre espoir est que les choses changent en Irak » – © Fraternité en Irak

« C’est pour tous ces étudiants dont l’avenir est pour l’instant sombre que Fraternité en Irak veut aider l’évêque de Kirkouk à financer leur vie quotidienne. Nous proposons donc à tous les donateurs qui le souhaitent de parrainer un étudiant » appelle Faraj Benoît Camurat, président de Fraternité en Irak.

Concrètement ?

Fraternité en Irak a déjà commencé en finançant environ deux semaines de présence de ces étudiants. L’association compte maintenant sur vous pour pouvoir continuer. Pour donner un ordre d’idée :

  • Un étudiant coûte 20 dollars par jour (nourriture, transport, logement, etc.) soient près de 19 euros
  • La vie quotidienne d’un jeune pour un mois s’élève donc à environ à 570 euros.
  • Il y a entre 150 et 180 étudiants à financer jusqu’en juin pour une durée variable.

Un grand merci à tous les donateurs qui soutiennent déjà les actions de Fraternité en Irak et merci à tous ceux qui répondront à cet appel !

 
Actualité Etudiants Formation Kirkouk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 9 =