50 tonnes de produits d’hygiène distribués aux déplacés du nord de l’Irak

50 tonnes de produits d’hygiène distribués aux déplacés du nord de l’Irak

ACTION – Fraternité en Irak a transporté environ 50 tonnes de produits d’hygiène dans le nord de l’Irak afin d’aider 2100 familles de déplacés isolées. Une opération de grande envergure rendue possible par l’aide de la fondation Saint Irénée et du groupe Carrefour.

À la fin du mois de février 2015, les membres de Fraternité en Irak ont réceptionné auprès de la succursale de Carrefour à Erbil près de 50 tonnes de produits d’hygiène divers (savons, shampoings, brosses à dents, dentifrices, couches, serviettes hygiéniques, lessives, produits vaisselle principalement) financés par la fondation Saint Irénée dans le cadre du jumelage Lyon/Mossoul.

5) annoté dechargement-produits-Erbil-Ankawa-23:02:15 - copie1) annoté cartons-savons-shampoing-stock-Erbil-Ankawa-23:02:15 - copie

Rejoindre les déplacés plus isolés

Pour Fraternité en Irak, l’objectif est de convoyer ces produits et de s’assurer de leur bonne distribution dans deux régions : à Zakho, au nord ouest de l’Irak (environ 40 tonnes pour 1600 familles), et à Aqra (environ 10 tonnes pour 500 familles), au nord est. Les familles de déplacés chrétiens y sont moins reliées à l’aide internationale, soit parce qu’elles sont isolées dans la montagne, soit parce qu’elles ne sont pas installées dans les camps gérés par les grandes ONG.

4) annoté stocks-lessives-Erbil-Ankawa-23:02:15 - copie

Une partie du stock de paquets de lessive récupéré auprès de Carrefour Erbil- ©Fraternité en Irak

3) annoté dechargement-camions-carrefour-Erbil-Ankawa(2) 23:05:15 - copie

Tout le monde s’y met dans ce quartier d’Erbil pour aider ! © Fraternité en Irak

Le chargement est divisé en deux et les produits à destination d’Aqra sont remisés sous clé dans un stockage de Fraternité en Irak à Erbil tandis que commence le chargement de deux énormes camions pour Zakho. La manutention de ces dizaines de tonnes et le comptage des produits pour les répartir au plus près des besoins durent plusieurs heures. Les bras des membres de Fraternité en Irak – fort heureusement aidés par plusieurs réfugiés de la plaine de Ninive vivant dans le quartier – sont mis à rude épreuve !

6)annoté-déchargement-camion-ankawa

©Fraternité en Irak

9) annoté chargement-camion-vue-interieur-destination-Zakho25:02:15 - copie

©Fraternité en Irak

Parallèlement, les membres de Fraternité en Irak se chargent d’obtenir les laissez passer nécessaires pour que les camions puissent traverser les cinq checkpoints entre Erbil et Zakho. Le chemin emprunté passe à plusieurs reprises non loin de la ligne de front et les soldats kurdes qui tiennent les checkpoints craignent par dessus tout les camions piégés.

À Zakho, une aide attendue

Dès le lendemain, les membres de Fraternité en Irak prennent la route du nord. Sept heures de route sont nécessaires pour rejoindre Zakho. Après être sortis des faubourgs embouteillés d’Erbil, les camions traversent le nord de la plaine de Ninive. Les checkpoints et leurs habituelles questions se succèdent. Nous traversons Dohuk la troisième ville du Kurdistan. Ensuite commencent des routes plus sinueuses…

12) annoté camion-plan-large-destination-Zakho-24:02:15 - copie

L’un des deux camions pour Zakho sur le départ – ©Fraternité en Irak

13)annoté route-vers-zakho-24:02:15 - copie

Sur la route vers Zakho – @Fraternité en Irak

15)annoté route-vers-Zakho-checkpoint-24:02:15 - copie

Un checkpoint sur la route de Zakho – ©Fraternité en Irak

À Zakho le curé chaldéen de la ville, le P. Jonnhy, a préparé en amont le déchargement des produits d’hygiène. Un lieu de stockage est dégagé à l’évêché. Pour décharger,  tout le monde s’y met, notamment les familles de déplacés qui ont trouvé refuge dans une école attenante à l’évêché. Il faut empêcher les petits pleins d’entrain de porter des cartons trop lourds !

21)annoté dechargement-camion-Zakho-24:02:15 - copie

Déchargement à Zakho – ©Fraternité en Irak

24)annoté Vue-zone-stockage-Zakho-24:02:15 - copie

Le lieu de stockage de l’évêché peine à contenir tous les produits acheminés – ©Fraternité en Irak

25)annoté enfants-deplaces-spectateurs-dechargement-camion-Zakho-24:02.15 - copie

Les enfants suivent les opérations avec attention – ©Fraternité en Irak

Zakho est entourée de 18 villages dans lesquels sont éparpillées environ 1600 familles réfugiés. La distribution des produits d’hygiènes dans ces endroits parfois extrêmement isolés s’effectue grâce aux mukhtars (maires) de chaque village et directement par eux-mêmes. Ainsi, quelques heures après le déchargement des camions le maire chrétien du village de Derabun vient avec son pick-up pour chercher un stock pour les habitants de son village. Il est venu sans attendre tant ces produits sont importants. « Selon une philosophie d’action éprouvée depuis plusieurs années, les membres de Fraternité en Irak ne ne distribuent pas eux-mêmes cette aide mais laissent faire prêtres et maires afin de renforcer les structures existantes fragilisées par cette crise humanitaire », explique Faraj-Benoît Camurat, président de Fraternité en Irak.

18)annoté Faraj-Benoit-Camurat-Abouna-Johnny-24:02:15 - copie

Abouna Johnny, vicaire épiscopal chaldéen de Zakho et chargé de la distribution, avec Faraj Benoît Camurat, président de Fraternité en Irak – ©Fraternité en Irak

Le P. Johnny emmène Fraternité en Irak dans la vallée de Deshtetar à la frontière turque. Dans cette vallée, Sheranesh, Levo et plusieurs autres villages sont quasi intégralement habités par des réfugiés chrétiens. Les maisons sentent une forte odeur de pétrole utilisé comme moyen de chauffage. Ces villages sont pour certains à deux heures de route de Zakho. Parfois le mukhtar est trop âgé pour descendre lui-même chercher les produits d’hygiène et ce sont donc les prêtres et religieux de la villes qui veillent à ce que chaque famille dispose bien de son kit hygiène.

33)annoté Montagne-Zakho-vers-village-isole-25:02:15 - copie

Dans les montagnes au-dessus de Zakho – ©Fraternité en Irak

38)Famille-deplaces-village-isole-Zakho-25:02:15

Une famille de Qaraqosh qui a dû fuir la plaine de Ninive et se retrouve dans un village très isolé dans la montagne – ©Fraternité en Irak

36)annoté vue-haut-village-isole-25:02:15 - copieÀ Aqra, distribution immédiate

Tout début mars, c’est au tour du camion pour Aqra d’être chargé d’environ 10 tonnes de produits d’hygiène. Un bénévole de Fraternité en Irak embarque dans l’habitacle du camion et prend la route avec le chauffeur. La route d’Erbil à Aqra est assez accidentée, et agrémentée de quelques obstacles : ponts, checkpoints et autres chicanes construites avec des levées de terre par les militaires. Mais les paysages sont superbes, variant des grandes plaines aux reliefs majestueux des montagnes du nord.

À l’arrivée à Aqra, le camion est attendu et la distribution est prévue sur place par les responsables locaux. Après le déchargement du camion, les produits sont séparés par piles distinctes pour recompter le nombre de produits disponibles pour chacune des 500 familles. Ensuite sont formés des sacs équitables contenant un pack de lessive, deux shampoings, trois tubes de dentifrice et quelques savons et serviettes hygiéniques notamment, puis ils sont disposés en ligne.

12)annoté file-attente-famille-Aqra-02:03:15 - copie

Les pères de familles réfugiées à Aqra viennent chercher des sacs de produits d’hygiène – ©Fraternité en Irak

10)annoté distribution-organisée-Aqra-02:03:15 - copie

La distribution est très organisée – ©Fraternité en Irak

À l’appel de leur nom sur la liste, un membre de chacune des 500 familles se présente et emporte l’un des sacs tandis que son nom est coché. « L’organisation est impeccable, il m’a semblé que les produits étaient fort attendus et bien utiles au vu de la file d’attente des familles. Il n’y avait aucun autre produit stocké dans l’entrepôt. Je n’ai rencontré aucune ONG sur place. D’après nos sources il y en a quelques unes, mais nous n’avons pas constaté d’action visible dans cette partie de la ville », témoigne Etienne, responsable de l’opération pour Fraternité en Irak. Là encore, l’association n’apparaît pas en tant que telle lors de la distribution.

Fraternité en Irak remercie la fondation Saint Irénée et le groupe Carrefour d’avoir rendu possible cette opération. L’association remercie ses généreux donateurs qui ont financé la logistique et le transport.

L’association a besoin de vous pour poursuivre son effort auprès des familles déplacées et leur permettre de vivre dans la dignité.

 
Actualité Santé Urgence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − sept =