Qaraqosh sous les obus, catastrophe pour les chrétiens d’Irak

Qaraqosh sous les obus, catastrophe pour les chrétiens d’Irak

(Communiqué) – Le point sur la situation à Qaraqosh le 26 juin 2014 à  23h
 

Les habitants de Qaraqosh réfugiés dans une école du quartier chrétien d’Ankawa à Erbil – 27/06/14 – © Fraternité en Irak

 

A l’ouest de Qaraqosh, les combats entre soldats kurdes et djihadistes de l’EIIL (et affiliés) se sont soldés par des tirs d’obus sur la ville le 25 juin à partir de 13H. Ce bombardement a déclenché une panique parmi la population.

Le 25 juin en fin de journée, l’archevêque a tenté une médiation pour obtenir un cessez-le-feu, hélas sans succès.

La journée du 26 juin a été marquée par une intensification des combats et des bombardements qui n’ont par miracle, pas fait de victimes civiles à notre connaissance. Les tirs ont cessé dans la soirée.

La plupart des habitants de Qaraqosh ont pris la fuite. Selon Mgr Petros Mouche, archevêque syriaque catholique de Mossoul/Qaraqosh, le 26 juin à 18H,  il ne reste plus que 400 à 500 habitants dans la ville qui en compte normalement 50 000. 

Le 26 juin à 23H, contrairement à certaines rumeurs, les éléments de l’EIIL n’ont pas pénétré dans la ville.

Les déplacés fuyant Qaraqosh se sont éparpillés entre les villes d’Erbil, Dohuk, Aqra, Alqosh, Bartala et même Kirkouk. 

Qaraqosh, plus grande ville chrétienne d’Irak, est aussi une des plus importantes villes chrétiennes de tout le Proche-Orient, après les villes libanaises et Bab Touma la banlieue chrétienne de Damas.

‘A travers la situation de la ville de Qaraqosh, c’est l’avenir de toutes les minorités du Proche-Orient qui est menacé’, estime Faraj Benoit Camurat, président de Fraternité en Irak.

Actualité Qaraqosh Urgence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − 3 =