Un premier menuisier de retour à Qaraqosh !

Un premier menuisier de retour à Qaraqosh !

PORTRAIT – Découvrez l’histoire et le projet de Rode, menuisier de l’acier, premier artisan à bénéficier du programme d’aide aux entrepreneurs lancé par Fraternité en Irak pour la relance économique de la plaine de Ninive !

Rode a 31 ans et deux enfants. Il est le premier artisan bénéficiaire du fonds dédié par Fraternité en Irak à la relance économique de la plaine de Ninive. Menuisier spécialisé dans le travail de l’acier et de l’aluminium, il est originaire de Qaraqosh, où  son grand-père avait fondé une entreprise métallurgique. Avant l’exode de 2014, il gérait l’entreprise familiale, et a depuis participé à quelques chantiers de construction d’infrastructures pour les déplacés au Kurdistan, où il s’est réfugié avec sa famille. Devant son dynamisme et sa détermination, Fraternité en Irak a décidé de l’aider à rentrer à Qaraqosh et à reprendre son entreprise !

Reconstruire, réaménager pour rentrer chez soi

L’état des lieux à Qaraqosh a commencé par une bonne surprise : les locaux de son entreprise sont en plutôt bon état. Pourtant, cinq voitures brûlées encore entreposées rappellent que Daech avait réquisitionné son usine pour construire ses nombreuses voitures piégées. Et ce ne sont malheureusement pas les seuls stigmates : sur un tableau d’école volé figure encore le mode de fabrication des engins explosifs…

Rodi devant le plan de fabrication voiture piegee

Rode, devant un tableau de Daech expliquant le fonctionnement d’une voiture piégée…

Rodi dans son usine utilisée pour faire des voiture piegee il montre le schema

…dont les détails sont glaçants !

En revanche, presque tout le matériel a été volé par les hommes de Daech… Pour se rééquiper, Rode a dû investir : deux tronçonneuses, deux soudeuses et une perceuse, un compresseur, une sertisseuse et une table de découpe. A ce total s’ajoute l’achat d’un générateur électrique, les coupures d’électricité étant quotidiennes en Irak.

Toute la famille participe !

La réinstallation de Rode a fait l’objet d’une belle victoire de la solidarité sur la folie meurtière de Daech : toute sa famille s’est mobilisée pour que l’entreprise soit prête à accueillir les nouvelles machines. La mère de Rode a même fait le ciment pour boucher le trou que les djihadistes avaient laissé, par lequel ils passaient de l’usine à l’entrepôt derrière transformé en garage, où ils piégeaient les voitures, la nuit, à l’abri des bombes…

image3
image2
image1

Rode avait besoin de moins de 19 000 $ pour reprendre son activité. Fraternité en Irak a donc choisi de le soutenir dans son projet, mais Rode a tenu à financer lui-même une partie des besoins. Il s’est occupé de la remise en état du système électrique de son entreprise : achat de câble, tableau électrique, embauche d’un électricien, afin de permettre à Fraternité en Irak d’élargir son aide à un maximum d’artisans.

Il espère ainsi embaucher prochainement quatre personnes compétentes dans le travail des métaux. En attendant le retour complet, les vols étant encore d’actualité dans Qaraqosh, il dort sur place, sous le hangar abritant ses machines, pour veiller sur elles ! L’activité en elle-même redémarre doucement ce qui permet à Rode de s’avancer pour  fournir aux ONG actives dans la reconstruction des maisons les portes et fenêtres dont elles auront besoin !

Le sourire de Rode devant ses machines en dit long sur sa joie profonde et son sentiment de revanche et de victoire après trois ans d’exode!  Même si le contexte est instable, Rode souhaite montrer l’exemple. C’est aussi le but du programme de relance économique de la plaine de Ninive de Fraternité en Irak.

Comme Rode, une dizaine d’artisans et d’ouvriers souhaitent redonner vie à Qaraqosh. Aidez-nous à les soutenir pour qu’ils puissent reprendre leur métier et encourager les autres à les suivre !

Actualité Qaraqosh Relance économique