Une nouvelle boulangerie pour les déplacés de Suleymania !

Une nouvelle boulangerie pour les déplacés de Suleymania !

ACTION – Fraternité en Irak a inauguré cet été une boulangerie à Suleymania, dans l’est du Kurdistan irakien. Redonnant du travail aux déplacés, c’est la troisième du genre financée par l’association. Visite.

Dans une des principales rues marchandes de la ville, une grande vitrine transparente vient d’être installée. En regardant au travers, on peut observer trois hommes s’activer autour d’un grand four à pain traditionnel. Depuis trois mois que Fraternité en Irak a ouvert ce commerce, après deux autres expériences réussies à Erbil et à Zakho, au nord de l’Irak, les boulangers travaillent à fabriquer et commercialiser leur pain pour tout le quartier, de 6 heures du matin à 10 heures du soir.

Un succès immédiat

Fraternité en Irak a financé la construction du local, l’achat des machines et le paiement des salaires des artisans pour les premiers mois. Dès son lancement, la boulangerie a connu un large succès auprès des habitants du quartier ; trois restaurants viennent déjà s’y approvisionner – ce qui représente une grande partie de son chiffre d’affaires – ainsi plusieurs centaines de familles. Les fourniers n’ont pas le temps de chômer : à raison d’une tonne de farine par jour, ils produisent quotidiennement 1 200 pains.

La concurrence dans le quartier est faible : elle est la seule boulangerie dans les 500 mètres à la ronde, c’est la raison pour laquelle cet emplacement a été retenu.

Du pain traditionnel de qualité

Pour dominer la concurrence et conserver l’avantage, les boulangers ont choisi de se spécialiser dans le pain traditionnel de qualité, le « samoun », en forme de losange, utilisé essentiellement au petit déjeuner et pour accompagner une viande kebab. En plus d’être cuit dans un four traditionnel, ce pain est légèrement brioché, ce qui lui assure un goût plus doux, et craquant à l’extérieur, grâce à un ingrédient secret que les tenants se gardent bien de dévoiler… A moyen terme, ils espèrent fabriquer des pizzas comme le font déjà d’autres boulangeries de la ville.

IMG_3713

Une boulangerie tenue par des réfugiés

Auparavant, quatre réfugiés chrétiens travaillaient dans la boulangerie, tous sont retournés dans leurs villages après que l’armée irakienne les ait libérés de Daech. Désormais, ce sont trois frères, réfugiés musulmans, qui servent le pain tous les jours aux clients : Mohammed, Omer et Waad. Si la boulangerie continue à bien tourner, la fratrie pense recruter deux nouvelles personnes, indifféremment chrétiennes ou musulmanes.

Même si les premiers mois du magasin se sont révélés plus qu’encourageants, Monseigneur Mirkis, l’évêque de Kirkouk et l’un des lanceurs du projet, reste prudent : « la boulangerie ne gagnera une véritable stabilité qu’au bout des six premiers mois. Une fois cette période écoulée, la clientèle sera véritablement fidèle et régulière ».

IMG_3728

Fraternité en Irak a besoin de votre soutien pour assurer la pérennité du fonctionnement de cette boulangerie d’ici là, et a d’autres projets similaires en cours pour aider les déplacés à retrouver un emploi !

Actualité Développement Kirkouk