Du concret pour soutenir les chrétiens isolés du nord de l’Irak !

Du concret pour soutenir les chrétiens isolés du nord de l’Irak !

Au début de l’été, Fraternité en Irak se mobilisait pour aider les chrétiens oubliés du nord de l’Irak. Quatre mois après, grâce à votre soutien, des résultats sont déjà là ! Petit tour d’horizon des projets réalisés.

Depuis 2000 ans, des chrétiens vivent dans la région montagneuse du nord de l’Irak. Après avoir accueilli dans leurs villages des réfugiés de la plaine de Ninive fuyant Daech, ce sont eux qui se retrouvent pris dans un conflit qui les dépasse entre la Turquie et le PKK. Isolés, oubliés, ils peinent à faire entendre leur voix et à être aidés. Grâce à votre mobilisation, Fraternité en Irak a pu engager plusieurs projets.

Sharanish : une aide régulière aux déplacés

C’est un village aidé depuis 2016 par Fraternité en Irak. Quinze familles chrétiennes en sont parties depuis 9 mois car il est régulièrement bombardé et la situation semble toujours dangereuse. Réfugiées dans les localités voisines de Berseve, Hizawa et Zakho, depuis près de neuf mois, leur situation s’est améliorée depuis les dernières visites des volontaires de l’association mais elles sont toujours dans l’attente de rentrer chez elles : si la reconstruction est possible pour le côté musulman du village, elle reste impossible pour le côté chrétien, qui subit encore des bombardements.

Zakho_Refugiés_Sharanish_Famille

Aussi, les volontaires de Fraternité en Irak de passage courant novembre dans la région, ont organisé une distribution de produits d’hygiène et de nourriture pour aider ponctuellement ces familles à assumer le quotidien. C’est la troisième depuis que les bombardements ont chassé ces chrétiens de leur village en mars dernier.

C’est maintenant de kérosène dont les familles vont avoir besoin avec l’hiver qui arrive, et qui est rigoureux dans ces montagnes, afin de passer décembre et janvier, les mois les plus froid ! Il faut compter 600 litres pour tout l’hiver.

Berseve : construction d’une école maternelle

Une de ces familles est réfugiée à Berseve, où Fraternité en Irak finance la construction d’une école maternelle. Délogés -encore!- le temps des travaux, le père et la mère travailleront ensuite dans le jardin d’enfants, dès son ouverture. Dans un premier bâtiment en cours de rénovation se trouvera un réfectoire et un bureau, et dans une extension sera construite une infirmerie, une salle de jeu et de classe, et une salle des professeurs. Un préau est également en cours de construction, ainsi qu’un jardin et un garage au niveau de l’entrée. Le chantier avance bien ! Lors du passage d’une équipe de volontaires cet été, les fondations étaient creusées, et à l’automne, les murs de l’extension attendue sont montés !

Berseve_Kindergarden_facade_entrée_Sud
Berseve_Kindergarden_facade_ouest

Le chantier avance bien !

L’ouverture est prévue pour 2020, ce sont entre 50 et 70 enfants de 3 à 5 ans qui pourront y être accueillis dans un cadre épanouissant, et autant de familles de la région pour qui le quotidien sera allégé !

Levo : une nouvelle salle de classe

A quelques kilomètres de là, à Levo, une salle de classe avait été repeinte, c’est maintenant au tour du presbytère de faire peau neuve : une pièce a été totalement équipée pour accueillir les visiteurs d’Abouna Gabriel, prêtre dynamique qui gère une paroisse très active dans ce village isolé.

Levo_ecole_élémentaire_rencontre_directeur

Les volontaires en visite à l’école de Lévo – Novembre 2019

Hizawa et Nafkandal : des bus pour briser l’isolement

Après l’aide d’urgence et la rénovation des infrastructures, l’autre axe choisi par Fraternité en Irak pour soutenir les chrétiens des villages isolés est leur désenclavement. Les moyens de transport étant limité, les bus sont une bonne option pour relier les villages les uns aux autres.

Ainsi, au mois de novembre, les volontaires de Fraternité en Irak ont acheté un bus pour les villages d’Hizawa et Nafkandal : cela fait plus de deux ans que les villages avaient besoin d’un bus et cela aidera grandement la cinquantaine de familles qui les peuplent à se rejoindre et participer ensemble aux événements paroissiaux notamment. Six concessionnaires ont été visités pour trouver le modèle satisfaisant : mini-bus d’une capacité de 12 personnes, d’occasion mais en bon état et de marque sûre, dans un budget raisonnable. Au terme d’un essai de deux jours qui fut concluant, l’achat fut scellé et immédiatement étrenné ! La preuve en images.

1f15ea9f-6795-431a-b954-c1245235cf60

Merci de votre soutien précieux qui nous permet d’agir concrètement pour que les chrétiens du Nord de l’Irak gardent espoir de vivre dignement dans leurs villages. Nous avons encore besoin de vous à l’approche de l’hiver pour les aider à se chauffer !

Actualité Chrétien d'Orient Chrétiens oubliés du nord Urgence Vie quotidienne