Trois questions à Rami, chargé de projet pour Fraternité en Irak

Trois questions à Rami, chargé de projet pour Fraternité en Irak

INTERVIEW – Rami Khalid est chargé du programme de relance économique à Qaraqosh, Bartella et Bashiqa pour Fraternité en Irak. Originaire de Qaraqosh, il livre son témoignage sur le retour de la vie dans sa ville natale.

Rami, pouvez-vous vous présenter et nous parler de ce que vous faites avec Fraternité en Irak ?

Je viens de Qaraqosh. Diplômé d’un Bachelor en Ingénierie électrique de l’Université de Mossoul, j’ai été contraint de terminer mes études à Kirkouk à cause de l’occupation de la ville par Daech. Aujourd’hui, je travaille pour le programme de relance économique de la plaine de Ninive lancé par Fraternité en Irak. Je m’occupe spécifiquement du suivi du planning et des remboursements des artisans, de la traduction mais je participe aussi au développement du programme : implémentation dans les villes choisies, prospection… Beaucoup d’entrepreneurs de la plaine de Ninive ont perdu leur travail et leur entreprise du fait de l’occupation de l’Etat Islamique. Ils n’avaient pas les moyens financiers de relancer leur entreprise à leur retour dans les villages libérés. Mais grâce aux grands efforts de l’association et tous ses donateurs nous avons pu aider beaucoup d’entre eux à rouvrir leur atelier, leur ferme ou encore leur entreprise… Ainsi nous aidons également les villes à reprendre vie !

nadjah
Adnan

Nadjah et Adnan, deux artisans de la plaine de Ninive relancés par Fraternité en Irak

C’est un engagement fort pour vous ?

Je vis une très belle expérience en travaillant pour ce programme et j’ai la chance de pouvoir apprendre à mieux connaitre mon peuple. Je prends conscience de la nécessité de les aider à reprendre une vie normale suite à la libération de leur ville. J’ai également réalisé à quel point les Français et Fraternité en Irak avaient à cœur de soutenir les Irakiens. Je suis moi-même très enthousiaste d’aider mon peuple et pour cela, de faire partie de l’association ! 

Qu’est-ce que vous aimez particulièrement ?

Les rencontres que nous faisons avec des personnes de différents horizons. J’aime participer à construire des relations durables avec elles. Ce n’est néanmoins parfois pas facile, notamment lorsque nous refusons le projet d’un entrepreneur, parce qu’il n’est pas assez solide par exemple. Mais c’est important de prioriser les projets en fonction des besoins des villes. Nous essayons d’en soutenir un maximum afin de permettre aux habitants de retrouver un travail et de se réinstaller. Merci à Fraternité en Irak et merci à tous leurs donateurs de nous permettre de soutenir tous ces projets très concrets et vitaux pour notre peuple !

Comme Rami, vous pouvez aussi participer à la relance économique des villes de la plaine de Ninive, en faisant un don !

Actualité Chrétien d'Orient Qaraqosh Relance économique